Accueil

 

     

 

 
 
 

Opportunités d'affaires

 
 
 
                  

La Chine va libérer le prix des médicaments à compter du 1er juin
 
La principale agence de planification économique de Chine a annoncé mardi que le pays va supprimer le plafonnement des prix pour la plupart des médicaments à partir du 1er juin et donner un plus grand rôle au marché dans la fixation des tarifs dans ce qui est le deuxième plus grand marché pharmaceutique du monde.

D'après un communiqué publié en ligne par la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), ce changement devrait encourager des prix « raisonnables » des médicaments et aider à maitriser les coûts des régimes d'assurance-maladie de l'Etat.

« Nous avons décidé, à compter du 1er juin, d'abroger les prix fixés par le gouvernement sur la plupart des médicaments, afin d'améliorer les mécanismes d'achat de médicaments, le contrôle des coûts de l'assurance médicale et permettre aux prix commerciaux des médicaments d'être régulés par la concurrence sur le marché », a précisé la commission.

Selon IMS Health, la Chine est un véritable aimant pour les laboratoires pharmaceutiques, les sociétés de dispositifs médicaux et les exploitants d'hôpitaux, avec des dépenses en médicaments qui devraient atteindre pas moins de 185 milliards de Dollars US en 2018.

La Chine a également reculé en ce qui concerne le prix maximum des médicaments de consommation courante, mais elle fait face à une tâche difficile, assurer un approvisionnement régulier en médicaments vitaux tout en maintenant en même temps des prix bas.

De leur côté, les analystes estiment que l'impact de la décision de la CNDR sera limité, parce qu'en Chine près de trois-quarts des médicaments sont vendus dans les hôpitaux plutôt que par les canaux de vente au détail, où un processus d'appel d'offres séparé contribue à maintenir des prix bas.

D'après la CNDR, la décision aura une incidence sur tous les médicaments autres que les anesthésiques et les médicaments psychiatriques de niveau 1.

La Chine a déjà aboli le plafonnement des prix sur un nombre limité de médicaments en avril de l'année dernière après des critiques disant que ses contrôles ont entraîné des pénuries d'un certain nombre de médicaments essentiels utilisés par des millions de patients pour traiter l'hyperthyroïdie et d'autres affections.

Le Président Xi Jinping a fait de l'offre de soins de santé accessibles et à un prix abordable une priorité, dans un pays aux prises avec une hausse des coûts de soins de santé, de longues attentes pour les soins et des manquements en matière de sécurité de la médecine.





le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 05-05-2015