Accueil

 

     

 

 
 
 

Opportunités d'affaires

 
 
 
             

Les marques de luxe réduisent leurs prix pour relancer leurs ventes en Chine
 

 
Pour faire face aux habitudes d'achat à l'étranger des consommateurs chinois, les marques de luxe internationales réduisent leurs prix en Chine.

Gucci a ainsi réduit de moitié le prix de plusieurs de ses produitsmercredi, suivant une baisse de 20%chez Chanel en mars. Selon certaines rumeurs, plusieurs marques comme BottegaVeneta, Ferragamo et Prada vont suivre.

Les producteurs de produits de luxe ont des systèmes de prix pour les différentes régions et le marché chinois a longtemps été considéré comme un « marché immature primaire » avec des mécanismes de fixation des prix opaques et une consommation immature.

Il ya eu des plaintes de longue date au sujet des prix exorbitants des produits de luxe en Chine par rapport aux économies développées, avec une différence de prix atteignant parfois pas moins de 70%.

Cet énorme écart de prix a poussé les consommateurs chinois sensibles aux prix à faire des voyages shopping à l'étranger, les pays européens étant devenus leur dernière cible grâce à un euro nettement plus faible. Quant aux revendeurs de marchandises, ils ont été très occupés à faire la navette entre la Chine et l'Europe pour prendre leur commission.

Selon un rapport du Fortune Character Institute sur l'industrie du luxe en Chine en 2014, les Chinois ont consommé 46% des produits de luxe du monde, pour une valeur de 106 milliards de dollars (97,19 milliards d'euros), mais 76% de ces dépenses ont été faites à l'étranger. En conséquence, les boutiques de créateurs se situant en Chine en sont venues à servir de simples lieux d'exposition.

Dans le même temps, selon un rapport publié par Bain and Company, le marché du luxe en Chine s'est rétréci pour la première fois en 2014, en baisse de 1%par rapport à un an plus tôt.

Les statistiques de RET Property, un des plus importants fournisseurs de services immobiliers commerciaux de Chine, ont montré que le nombre de magasins Prada en Chine est tombé à 33 au premier trimestre de cette année contre 49 l'année dernière. Armani est passé de 49 à 44, tandis que les boutiques Chanel ont été réduites de moitié et ne sont plus que 11.

Les baisses de prix chez Gucci et Chanel semblent avoir été efficaces, car de longues files d'attente ont été observées devant les magasins et les portes ont été fermées temporairement pour éviter tout débordement de la clientèle.

Les ventes dynamisées par les baisses de prix bénéficient non seulement aux fabricants de produits de luxe décideurs sur le long terme, car elles donnent au marché local une chance de grandir, mais elles sont aussi bien vues par le gouvernement chinois, qui veut stimuler la consommation intérieure.

La croissance de l'économie chinoise est tombée à 7% au premier trimestre de cette année, contre 7,3% au trimestre précédent. Les ventes au détail ont augmenté de 10% en avril d'une année sur l'autre, soit moins que les 10,2%enregistrés en mars.

Le ministère des Finances (MOF) a annoncé lundi que, à partir du 1er juin, les droits d'importation sur les biens de consommation seront réduits en moyenne de 50%. Les droits sur les cosmétiques tomberont ainsi à 2%,contre 5% actuellement.

Lors d'une conférence de presse tenue conjointement vendredi par le ministère des Finances, le ministère du Commerce et l'Administration générale des douanes, les autorités ont annoncé que plus de boutiques hors taxes avec une plus grande variété de produits étrangers seront ouvertes en Chine.




Source: china.org.cn
Mis à jour le 02-06-2015