Accueil

 

     

 

 
 
 

Foires et salons

 
 
 
             

Conférence alimentaire croisée France-Chine 2014 à Beijing
 
La Conférence alimentaire croisée France-Chine 2014, organisée sur le thème "Les Diversités culinaires régionales franco-chinoises, les tendances et convergences", s'est tenue mardi après-midi à Beijing.

A l'occasion du 50e anniversaire de l'établissement des relations sino-françaises, Sopexa a organisé cette conférence sous l'égide du ministère français de l'Agriculture, de l'Argoalimentaire et de la Forêt.

La Chine et la France jouissent depuis un demi-siècle d'une riche coopération dans les domaines politique, économique et culturel, et la collaboration de ces deux pays représentatif des cuisines orientale et occidentale se renforce dans le secteur alimentaire.

"L'alimentation française est le fruit d'une culture culinaire, et les gastronomies chinoise et française sont célèbres dans le monde entier", a indiqué la conseillère aux affaires agricoles de l'Ambassade de France en Chine, Carole Ly. Elle a ajouté que la France était le premier pays agricole européen et possédait une tradition culinaire très développée et que la Chine était elle aussi un grand pays agricole. Selon elle, les deux gouvernements ont décidé de renouvelé cette relation et d'approfondir leur partenariat.

Durant la conférence, des centaines de spécialistes alimentaires chinois et français ont échangé leurs points de vue sur la culture culinaire par rapport à trois sujets, à savoir "la diversité et la richesse des cuisines française et chinoise", "le développement et les tendances des cuisines française et chinoise" et "la convergence et la croisée des cultures culinaires française et chinoise".

Dong Keping, conseil gastronomique de la série documentaire télévisée dédiée à la cuisine chinoise "A Bite of China ", et Loïc Bienassis, chargé de missions au sein de l'IEHCA (Institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation), ont prononcé des discours sur leurs recherches et points de vue en matière de gastronomie, évoquant également la richesse et la diversité des cuisines chinoise et française.

"La mondialisation et la libéralisation sont les deux tendances de la cuisine à l'avenir", a déclaré Dong Zhenxiang, fondateur du restaurant Da Dong, exprimant également l'espoir de voir une plus grande coopération et davantage d'échanges en matière de culture culinaire entre la Chine et la France.




Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 29-10-2014