Accueil

 

     

 

 
 
 

Entreprises françaises en Chine

 
 
 
             

Airbus apportera 100 millions d'euros au premier fonds parallèle sino-français
 

 
Le premier fonds parallèle sino-français a été créé le 24 octobre à Chendu (centre-ouest), en présence de l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin. Président du fonds, M. Raffarin ne devrait toutefois pas intervenir de manière concrète dans sa gestion.

Selon Wang Shiyu, cofondateur chinois du fonds, ce dernier sera constitué de deux fonds secondaires établis respectivement en France et en Chine. Le fonds français s'élèvera à 250 millions d'euros (soit 1,94 milliards de yuans), financés à hauteur de 100 millions d'euros par Airbus. Le fonds chinois sera alimenté du même capital.

Le fonds parallèle est de nature entièrement privée, assorti d'un nouveau mode de gestion. Son principe consiste à aider les investisseurs à s'implanter plus aisément sur marché de l'autre, grâce à pont financier établi entre les deux pays sous forme de deux fonds secondaires. Les investisseurs ne seront ainsi plus confrontés aux difficultés relatives aux études de marché et aux procédures d'implantation.

Sur le plan de la gestion, les deux fonds sont à la fois autonomes et corrélatifs. La gestion du fonds français sera assurée à hauteur de 60 % par une équipe de spécialistes français, et à 40% par une équipe chinoise, et vice versa pour le fonds chinois.

Selon Guy Lahournerenaba, partenaire français du fonds, du côté de la France, ce dernier sera principalement destiné aux PME, répondant à certains critères de taille prédéfinis, dans les secteurs de l'énergie, de la fabrication d'équipements et de la médecine. Le fonds se différencie par ces caractéristiques des incubateurs commerciaux traditionnels.

Le fonds chinois comprendra quant à lui deux fonds subsidiaires spécialisés dans la construction d'équipements aéronautiques d'une part, et dans la grande consommation d'autre part.

Le fonds parallèle est immédiatement entré en vigueur après la cérémonie de signature le 24 octobre, avec le lancement du projet de développement des sections auxiliaires de l'industrie aéronautique de Tianjin.




Source: china.org.cn
Mis à jour le 28-10-2014