Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

Chine : les investissements croisés en augmentation favorisent les échanges avec le monde
 
De janvier à avril 2015, les investissements étrangers en Chine ont totalisé 273,61 milliards de yuans, soit une hausse de 11,1%, alors que les investissements directs de la Chine à l'étranger ont bondi de 36,1%, pour atteindre 214,37 milliards de yuans.

La stratégie de la Chine d'"accueillir des ressources de l'extérieur" et de "sortir des frontières" s'est améliorée. "Accueillir uniquement les ressources de qualité des pays étrangers" et "sortir des frontières à grande échelle" sont devenus les nouvelles devises de la politique commerciale et économique de la Chine, dans le contexte de la "nouvelle normalité".

En 2014, malgré la situation économique internationale complexe et changeante, la Chine n'a pas réduit la vitesse des investissements à l'étranger. Par exemple, Lenovo a racheté l'américain Motorola pour 2,91 milliards de dollars. Certaines entreprises chinoises ont racheté la mine de cuivre Las Bambas au Pérou, pour 5,85 milliards de dollars et la China Oil & Foodstuffs Corporation a racheté pour environ 1,29 milliard de dollars la société néerlandaise Nidera, etc.

Le chercheur de l'Institut d'études du ministère chinois du Commerce, Ma Yu, a annoncé qu'en 2014 les investissements étrangers en Chine ont augmenté de 1,7%, contrairement aux investissements étrangers dans le monde qui ont chuté de 8% en glissement annuel. "La quantité et la qualité des investissements se sont améliorées en même temps". Les investissements dans le secteur de la production de produits haut de gamme ont connu un dynamisme remarquable depuis 2014.

Les investissements croisés permettent au monde entier de bénéficier des opportunités de développement de la Chine. Liu Yuanchun, doyen exécutif de l'Institut de recherche pour le développement et la stratégie du pays de l'Université Renmin de Chine, a indiqué que le renforcement des investissements croisés signifiait une interaction plus fréquente entre la Chine et le monde entier, apportant ainsi de nouvelles opportunités pour les entreprises étrangères.

De l'ouest à l'est, les investissements étrangers en Chine se propagent des régions côtières vers les régions intérieures. A ce jour, on compte plus de 100 pays ou régions qui ont procédé à ces investissements, et les investissements directs de la Chine à l'étranger ont été réalisés dans 150 pays et régions. Les investissements croisés sont entrés dans une phase marquée par une ouverture généralisée, à tous les niveaux et dans tous les domaines.

Selon une enquête menée par la Chambre de commerce des Etats-Unis à Shanghai, en 2014, la plupart des entreprises étrangères ayant fait des investissements se sont bien développées sur le marché chinois. 73% des entreprises sondées ont réalisé des bénéfices en 2014, alors que 75% des entreprises ont connu une croissance de leurs revenus. 67% des entreprises sondées ont déclaré qu'elles espéraient accroître leurs investissements en Chine en 2015.

Aujourd'hui, les "nouvelles opportunités chinoises" attendent les investisseurs étrangers. La transformation économique de la Chine a provoqué l'arrivée de nouveaux investissements, le renforcement de la capacité de la consommation en Chine a stimulé la demande sur le marché, et le développement de la protection de l'environnement a souligné les opportunités dans l'industrie verte.

Dans le cadre de la "nouvelle normalité", la stratégie de la Chine d'"accueillir des ressources de l'extérieur" et de "sortir des frontières" fait face tout de même à plusieurs défis.

La situation économique internationale demeure encore complexe et changeante. Les pays développés renforcent la réindustrialisation pour attirer les investissements, et le ralentissement de la croissance économique des économies émergentes a affecté les projets d'investissements en Chine.

A l'intérieur du pays, dans le cadre de la "nouvelle normalité", les investissements dans l'industrie traditionnelle sont presque arrivés à saturation, et la capacité d'adaptation de l'environnement naturel a presque atteint la limite. En même temps, l'offre de l'industrie traditionnelle a dépassé la demande du marché.

Liu Yuanchun a souligné que dans le contexte de la mondialisation économique, la coopération gagnant-gagnant était essentielle pour réaliser le développement économique durable. Améliorer le contexte pour les investissements étrangers, promouvoir la qualité des investissements à l'étranger et optimiser la distribution des ressources internationales sont la priorité pour favoriser les investissements croisés.

Dans ce nouveau contexte, le développement de la Chine et du monde entier sont interdépendants. A un nouveau point de départ, la Chine devra développer des investissements croisés plus équilibrés pour renforcer la réforme et l'ouverture.



Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 18-06-2015