Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

La Chine ne connaît pas de fuite des capitaux, selon le ministère du Commerce
 

Tang Wenhong, chef du département de l'Administration des investissements étrangers du ministère du Commerce.
 
Beijing a à nouveau exclu la possibilité d'une fuite massive des capitaux, et assuré que la grande majorité des entreprises étrangères ayant retiré leurs investissements du pays étaient des « coquilles vides », a rapporté Beijing News mercredi.

L'ampleur moyenne des investissements de ces entreprises est relativement faible, et 20 % d'entre elles sont arrivées en Chine il y a moins de 20 ans, lisait-on dans le quotidien, qui citait les propos de Tang Wenhong, chef du département de l'Administration des investissements étrangers du ministère du Commerce.

Parmi les 1000 plus grandes entreprises étrangères du pays (selon leur chiffre d'affaires de 2010 en Chine), seules 19 ont abandonné leurs investissements dans le pays jusqu'à présent, et 10 d'entre elles sont devenues des entreprises chinoises par voie de cession d'actions, a ajouté Tang.

Selon les statistiques du ministère, les Investissements directs étrangers (IDE) en Chine s'élevaient à 273,6 milliards de yuans (38,85 milliards d'euros) lors des quatre premiers mois de 2015, soit une augmentation de 11,1 % en glissement annuel.

Les déclarations de Tang sont intervenues alors que les médias affirmaient que la Chine avait subi des « fuites de capitaux » constantes au cours des derniers mois, dans un contexte de ralentissement de l'économie du pays. Un ralentissement désigné comme la « nouvelle normalité » d'une Chine en pleine restructuration économique.

Le groupe Panasonic a annoncé en janvier avoir cessé de produire des téléviseurs en Chine en raison du ralentissement de la croissance du marché et de la concurrence sur les prix.

Peu après, Microsoft a également décidé de fermer progressivement deux chaînes de production de smartphones Nokia et l'horloger japonais Citizen a fermé son usine de Guangzhou, dans le sud de la Chine.

Selon des experts, malgré les retraits de capitaux de certaines entreprises étrangères, la Chine est toujours hautement attractive pour les investissements, en particulier dans les secteurs des services et de la production haut de gamme.

D'après le journal, quelques grandes entreprises internationales comme Volkswagen, Botch, Chrysler, Foxconn et Amazon ont augmenté leurs investissements en Chine cette année.

En outre, dans le secteur des services, les IDE ont atteint 28,1 milliards de dollars (24,8 milliards d'euros) au cours des quatre premiers mois de l'année, ce qui représente une croissance de 24,8 % par rapport à l'année précédente.




Source: china.org.cn
Mis à jour le 14-05-2015