Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

Chine : baisse record des réserves de change au premier semestre
 

 
Les réserves de change de la Chine ont connu leur plus forte baisse au premier trimestre de l'année par rapport au dernier trimestre de 2014, avec une chute de 79,5 milliards de dollars (70,7 milliards d'euros).

Les chiffres officiels de la balance des paiements publiés par l'Administration nationale des changes (SAFE) ont fait état mardi d'une baisse supérieure à celle du dernier trimestre de 2014, qui était de 29,3 milliards de dollars. Selon les experts et les analystes, ces données indiquent des sorties de capitaux plus importantes que prévu.

A la fin de l'année dernière, le total des réserves de change était de 3,84 trillions de dollars, contre 3,82 trillions en 2013. La Chine détient toujours les plus grandes réserves de change au monde.

C'est la première fois que le SAFE harmonise sa méthode de calcul pour la balance des paiements avec les standards du Fonds monétaire international (FMI).

Le fait d'adopter les normes de comptabilité internationales favorisera les chances du yuan d'être intégré au panier des Droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international, selon des experts. Le FMI devrait rendre sa décision à ce sujet avant la fin de l'année.

Au cours des trois premiers mois de 2015, l'excédent de la balance courante de la Chine a augmenté à 78,0 milliards de dollars, alors qu'il était de 78,9 milliards au dernier trimestre de 2014. Le déficit des comptes financiers et de capitaux s'est aussi accru, passant de 30,5 à 78,9 milliards de dollars, selon un communiqué publié sur le site internet de la SAFE.

« Les excédents dans la balance courante et l'instabilité des comptes financiers et de capitaux perdurera en 2015, tant qu'il n'y aura pas de changement majeur dans les facteurs économiques fondamentaux ou dans la situation géopolitique », a déclaré Yi Gang, sous-gouverneur de la Banque populaire de Chine (banque centrale de Chine) et directeur de la SAFE, dans le rapport annuel rendu public lundi.

Malgré l'instabilité des flux de capitaux transfrontaliers, qui a pris de l'ampleur depuis le deuxième semestre de l'année dernière, ils ont tout de même atteint un afflux net de 38,2 milliards de dollars, a rapporté la SAFE.

Pour Guo Tianyong, directeur du Centre de recherche sur le secteur bancaire chinois de l'Université centrale des finances et d'économie, l'importante baisse des réserves de change aura peu de répercussions car le montant global reste très élevé.

« Mais cela va ajouter une pression supplémentaire sur la politique monétaire de la banque centrale », a-t-il ajouté. « Cela veut dire que la Banque populaire de Chine devra peut-être recourir à d'autres moyens pour augmenter la masse monétaire afin de compenser la baisse et d'assurer la liquidité du marché. »

Un moyen efficace consiste selon Guo à réduire davantage le montant en espèces détenus par les institutions financières, soit le taux de réserve obligatoire. Une nouvelle baisse de ce dernier pourrait survenir dans le courant du mois de mai.

Depuis début février, la banque centrale a réduit le taux de réserve obligatoire de 150 points de base, ce qui a fait augmenter la liquidité du système financier de plus de 1,8 trillion de yuans (289,9 milliards de dollars).

Néanmoins, certains médias ont soupçonné le régulateur des opérations de change d'avoir vendu une partie des réserves pour soutenir un yuan relativement fort, qui a gagné 0,6 % au cours des trois derniers mois.

Cette hypothèse n'a toutefois pas été confirmée.




Source: china.org.cn
Mis à jour le 13-05-2015