Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

Les 10 grands événements de l'actualité économique en 2014
 

 
Au cours de l'année qui a vu la Chine enregistrer son rythme de croissance le plus lent depuis 1990, le gouvernement n'a pas ménagé ses efforts pour maintenir ce qu'il considère être un niveau sain de croissance tout en poursuivant les réformes économiques énoncées lors de la troisième session plénière du 18e Comité central du PCC en novembre de l'année dernière. L'accent a été mis en 2014 sur la restructuration et la transition vers une économie à croissance plus durable. Le China Daily est revenu sur les dix plus grands événements de l'actualité économique de cette année mouvementée.

1. La restructuration fait passer la croissance à une « nouvelle normalité » Le ralentissement économique de cette année, qui pourrait faire manquer à la Chine son objectif de croissance du PIB de 7,5 %, a vu le gouvernement préférer aux grandes mesures de relance du passé des mesures plus ciblées pour soutenir la croissance.

Cela a été décidé en grande partie en mars, lors des sessions annuelles de l'Assemblée populaire nationale et de la Conférence consultative politique du peuple chinois. L'équipe dirigeante s'est engagée à se concentrer sur la croissance de qualité et sur la restructuration de l'économie, plutôt que sur la poursuite de la croissance du PIB à tout prix. Cette décision a ouvert la voie à une transition de l'économie vers une nouvelle ère de croissance plus lente, plus durable et tirée par la consommation. On parle désormais de « la nouvelle normalité ».

2. La Chine et la Russie signent un accord de 30 ans sur le gaz naturel En présence des présidents Xi Jinping et Vladimir Poutine, China National Petroleum Corp et le le premier exportateur de gaz russe Gazprom OAO ont conclu un contrat d'importance historique le 21 mai. L'accord, qui était en négociation depuis près de vingt ans, a enfin été scellé pour une valeur de 400 milliards de dollars, afin d'assurer au plus grand consommateur d'énergie au monde une source stable de combustible plus propre.

En vertu du contrat, la Russie exportera 38 milliards de mètres cubes de gaz naturel en Chine chaque année, à partir de 2018, pendant 30 ans. Le gaz sera extrait par un nouveau gazoduc dans l'est du pays, qui sera construit conjointement par la CNPC et Gazprom.

3. Les enquêtes antitrust vont baisser les prix automobiles

Cette année, un déluge d'enquêtes anti-monopole a visé de nombreuses sociétés, des fabricants de pièces automobiles aux producteurs de lentilles de contact, et des entreprises technologiques aux groupes pharmaceutiques. Les organismes de réglementation de la Chine ont appliqué de manière plus stricte la loi anti-monopole adoptée il y a six ans.

Le 20 août, la Commission nationale du développement et de la réforme, l'organe suprême de planification économique et de régulation des prix, a imposé des amendes s'élevant à 1,2 milliard de yuans (201 millions de dollars) à 12 grands fournisseurs de pièces automobiles japonaises pour pratiques monopolistiques liées à la tarification.

Les constructeurs automobiles internationaux ont également fait l'objet d'une enquête, et la joint-venture entre Volkswagen et le groupe public chinois FAW, qui produit les Audis en Chine, a dû verser une amende de 248,5 millions de yuans (40,5 millions de dollars). Les enquêtes ont donné lieu à des réductions de prix des véhicules, des pièces détachées et des services de maintenance.

4. Alibaba réussit la plus grande entrée en bourse de l'histoire

Le géant de l'e-commerce Alibaba Group Holding SA est entré en bourse au New York Stock Exchange le 19 septembre. La société a levé des fonds records de 21,8 milliards de dollars avec son offre publique initiale, et sa valeur est désormais estimée à 231,4 milliards de dollars, plus qu'Amazon et eBay mis ensemble.

Le cours de l'action Alibaba a clôturé en hausse de 38 % le premier jour. Son entrée en bourse est pour l'instant la plus grosse de l'histoire à 25 milliards de dollars. Le record précédent avait été établi en 2010 par la Banque agricole de Chine.

5. Lenovo acquiert Motorola

Lenovo Group Ltd, le fabricant chinois de PC, a finalisé le 29 septembre l'acquisition de l'activité serveurs x86 d'IBM Corp pour 2,1 milliards de dollars, devenant ainsi le troisième plus grand fournisseur de serveurs derrière Hewlett-Packard Co et Dell Inc. Lenovo possédait déjà l'activité PC d'IBM depuis 2005.

En octobre, Lenovo a acquis Motorola Mobility pour 2,91 milliards de dollars auprès de Google Inc, un accord élève la marque au rang de troisième producteur mondial de smartphones derrière Apple Inc et Samsung Electronics Co, dépassant Xiaomi Corp. Ces acquisitions ont renforcé la position et la présence de Lenovo aux États-Unis et sur d'autres marchés développés.

6. L'assouplissement des restrictions à l'achat immobilier et des conditions de prêt

La Banque populaire de Chine a allégé les restrictions à l'achat de propriétés à l'échelle nationale le 30 septembre pour la première fois en quatre ans, au milieu d'une forte baisse des ventes de biens immobiliers et des investissements.

Les acheteurs d'un deuxième bien peuvent désormais avoir un apport plus faible et bénéficier des mêmes taux que les primo-accédants s'ils ont remboursé leur premier prêt. Les acheteurs d'une troisième propriété bénéficient aussi de conditions de prêts assouplies. La politique de desserrage du crédit a stimulé une reprise du marché au quatrième trimestre. Les ventes immobilières pourraient à nouveau connaître une croissance au second semestre 2015, a prédit Bank of China.

7. L'initiative de la Route de la soie pour stimuler la coopération régionale

Après avoir introduit le concept de « ceinture économique de la Route de la soie et Route de la soie maritime du XXIe siècle » l'an dernier, la Chine a élevé son initiative en objectif diplomatique clé en 2014 pour améliorer la coopération à travers l'Eurasie. Lors de sa tournée au Tadjikistan, aux Maldives, au Sri Lanka et en Inde en septembre, le président Xi Jinping a appelé ces pays à se joindre activement aux initiatives visant à améliorer la communication et l'intégration économique de la région.

L'initiative « Une ceinture, une route » a reçu un autre coup de pouce le 8 novembre, lorsque le président Xi Jinping a annoncé l'engagement de la Chine d'investir 40 milliards de dollars dans la mise en place d'un fonds de la Route de la soie. L'objectif de ce fonds sera d'améliorer la connectivité à travers l'Asie en investissant dans les infrastructures, les ressources et la coopération industrielle et financière, entre autres projets.

8. Des pactes de libre-échange pour renforcer les liens bilatéraux

En novembre, les dirigeants des 21 économies du Forum de coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) se sont réunis à Beijing dans l'objectif d'accélérer les relations économiques dans toute la région. Une feuille de route soutenue par la Chine proposant une zone de libre-échange à l'échelle régionale, connue sous le nom « Zone de libre-échange de l'Asie-Pacifique », a été approuvée par les participants. Une étude de deux ans sur la mise en place de cette zone a été lancée.

La Chine a également conclu deux accords bilatéraux de libre-échange avec des partenaires d'Asie-Pacifique en novembre. Le premier était avec la Corée du Sud, signé en marge de la réunion de l'APEC le 10 novembre. Une semaine plus tard, un accord commercial avec l'Australie, après une décennie de négociations, a été signé lors de la visite du président Xi Jinping dans le pays.

9. Les bourses de Shanghai et Hong Kong reliées par Stock Connect

Le programme pilote d'échange d'actions entre Shanghai et Hong Kong, Stock Connect, a été officiellement lancé à Hong Kong le 17 novembre. Il devrait donner lieu à des milliards de dollars de transactions transfrontalières en actions et permettre l'ouverture des marchés financiers de la partie continentale de la Chine au reste du monde. Les investisseurs institutionnels et individuels disposant d'un compte de courtage de plus de 500 000 yuans peuvent désormais négocier des actions d'entreprises cotées à Hong Kong par l'intermédiaire d'un courtier à la Bourse de Shanghai. Stock Connect permet également aux investisseurs internationaux et de Hong Kong de négocier certaines actions cotées à la bourse de Shanghai. Ce projet permettra d'améliorer le statut de Hong Kong en tant que centre principal du commerce offshore en yuans, et d'accroître la compétitivité des deux marchés boursiers.

10. La banque centrale réduit les taux d'intérêt et déclenche un rallye boursier

Le 22 novembre, la Banque populaire de Chine a réduit les taux d'intérêt sur les débits et les crédits pour la première fois depuis juillet 2012, signalant une volonté du gouvernement de renforcer la croissance économique en ralentissement. La banque centrale a abaissé le taux de référence sur les prêts à un an de 0,4 point de pourcentage à 5,6 %, et a réduit le taux de dépôt de 3 % à 2,75 %. Ces décisions inattendues ont suscité des espoirs de croissance plus forte et de plus grande liquidité sur le marché, et ont ainsi contribué à une semaine de rallye boursier qui a porté l'indice composite de Shanghai à son niveau le plus élevé en cinq ans. Cet engouement boursier injustifié, cependant, a suscité la préoccupation des investisseurs et entraîné un avertissement de la part des autorités de régulation.



Source: china.org.cn
Mis à jour le 31-12-2014