Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                 

La Chine sera en tête de la liste écologique d'ici à 2030
 

Rapport : La production d'électricité nucléaire, éolienne et solaire pourrait contribuer à diminuer les émissions de carbone.
 
La Chine deviendra le plus gros marché mondial d'énergie renouvelable d'ici à 2030, si elle peut doubler la proportion de sources comme les énergies solaire et éolienne pour atteindre 26 % dans le panier énergétique total, a indiqué lundi l'International Renewable Energy Agency (IRENA).

En coopération avec le Centre national de l'énergie renouvelable de Chine, l'agence a publié à Beijing un rapport intitulé « Perspectives de l'énergie renouvelable : la Chine », dans lequel elle a indiqué qu'utiliser un plus gros volume de ces énergies en Chine permettra d'améliorer des millions de vies et d'économiser des milliards de dollars, en tenant compte des coûts des soins de santé et des économies réalisées par la réduction des émissions.

Plus particulièrement, l'agence a déclaré que la Chine peut doubler son utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de l'électricité pour atteindre 40 % en 2030.

« Étant le plus gros consommateur d'énergie au monde, la Chine doit jouer un rôle central dans la transition mondiale vers un avenir énergétique durable », a déclaré Adnan Z. Amin, directeur général de l'agence.

On prévoit que la consommation d'énergie de la Chine va augmenter de 60 % d'ici à 2030, ce qui signifie que la façon dont la Chine satisfait ses besoins va déterminer si le monde peut freiner le changement climatique, a déclaré M. Amin. Il a indiqué que l'annonce récente, faite par la Chine et les États-Unis, de faire face au changement climatique stimulera les investissements dans les énergies renouvelables. La Chine et les États-Unis ont fait cette annonce le 12 novembre.

La Chine vise à limiter les émissions de dioxyde de carbone d'ici à 2030 et à élargir la portion des énergies non fossiles dans l'approvisionnement total en énergie primaire à environ 20 % en 2030.

Selon M. Amin, la Chine va jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique en agissant maintenant pour mettre en œuvre des projets d'énergie renouvelable.

Selon le rapport, dans le cadre des politiques actuelles, la part des énergies renouvelables dans le panier énergétique total de la Chine ne va s'élever qu'à 17 % en 2030. Mais si la Chine accélère le rythme, elle atteindra 26 %.

L'agence de l'énergie estime qu'un investissement annuel de 145 milliards $ dans les technologies d'énergies renouvelables est nécessaire d'ici à 2030 pour atteindre l'objectif de 26 %.

Dolf Gielen, directeur du Centre d'innovation et de technologie de l'IRENA, a déclaré que les deux tiers de l'investissement iront dans les secteurs des énergies éolienne, solaire et hydroélectrique.

Il a indiqué que pour atteindre l'objectif de réduction du carbone, le nucléaire et l'hydroélectricité doivent jouer un grand rôle en Chine. « La Chine peut réaliser la révolution énergétique qu'elle vise – et elle peut le faire à coût abordable », a déclaré M. Gielen.

Une part plus élevée des énergies renouvelables se traduira par des économies annuelles de 55 à 228 milliards $ en 2030, en tenant compte de facteurs tels que la santé humaine et les émissions réduites.

L'énergie renouvelable est le choix de la Chine pour assurer l'approvisionnement énergétique et résoudre les problèmes de pollution, a déclaré Shi Lishan, directeur du département des énergies nouvelles et des énergies renouvelables de l'Administration nationale de l'énergie.

Cependant, beaucoup d'usines d'énergie solaire, éolienne et hydraulique ne peuvent pas être connectées au réseau, ce qui est encore un « obstacle majeur » au développement de l'industrie des énergies renouvelables, a-t-il dit. En outre, la technologie solaire doit encore être améliorée.

Selon l'IRENA, la Chine a augmenté en 2013 sa capacité d'énergie renouvelable plus que l'Europe et le reste de la région Asie-Pacifique combinés.





Source: china.org.cn
Mis à jour le 25. 11. 2014