Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

La Chine est devenue pour la première fois exportatrice nette de capitaux
 
Récemment, le Ministère chinois du Commerce a révélé que les investissements de la Chine à l’étranger devraient se monter cette année à plus de 120 milliards de Dollars US. En prenant en compte les neuf premiers mois de cette année, l'utilisation réelle des investissements étrangers par la Chine s’est élevée à 87,36 milliards de Dollars US, en baisse de 1,4%, tandis que les investissements étrangers ont augmenté de 21,6%. Cela signifie qu’il est probable qu’en 2014, le montant des investissements chinois à l’étranger va dépasser le montant des investissements étrangers qu’elle aura attiré, devenant ainsi pour la première fois un pays exportateur net de capitaux.

La Chine devient pour la première fois de son histoire un exportateur net de capitaux

Selon les statistiques publiées par le Ministère du Commerce en septembre de cette année, en 2013, les investissements directs de la Chine à l’étranger ont atteint un niveau record de 107,840 milliards de Dollars US, soit une augmentation de 22,8%, ce qui la place pour la deuxième année consécutive parmi les trois premiers investisseurs à l’étranger dans le monde. À la fin de 2013, un total de 15 300 investisseurs domestiques chinois avaient établi 25 400 entreprises à investissements directs à l’étranger répartis dans 184 pays, territoires et régions du monde. Les investissements directs à l’étranger nets cumulés de la Chine ont atteint 660,48 milliards de Dollars US. Dans le même temps, les investissements directs étrangers en Chine en 2013 ont atteint un niveau record de 118 milliards de Dollars US, soit à peu près autant que les investissements directs chinois à l’étranger.
En revanche la croissance du montant des investissements étrangers en Chine a ralenti, tandis que les investissements de la Chine à l’étranger vont eux connaitre une croissance rapide de plus de 10% dans les 10 prochaines années, ce qui fait que les investissements chinois à l'étranger dépasseront les 200 milliards de Dollars US en 2020.
Après avoir connu 30 ans d'entrées nettes de capitaux, la Chine a dépassé le Japon en 2006 pour devenir le pays qui détient les plus fortes réserves de devises du monde ; elle est également devenue en 2010 le deuxième PIB du monde, et en 2013 la première puissance commerciale du monde, témoignant de la tendance irrésistible de sortie dans le monde des entreprises chinoises et des capitaux chinois.

Le degré d'internationalisation des entreprises chinoises est encore faible

Mais il faut cependant voir que quand on considère la taille de l'économie chinoise, l'impact de la Chine sur de nombreuses industries à travers le monde, et son statut commercial, la place des investissements à l’étranger de la Chine ne reflète guère l’influence globale de son économie. Bien que la Chine soit seulement derrière les Etats-Unis et l’Allemagne en termes d'investissements à l’étranger, la quantité de ceux-ci en termes de part du PIB est encore faible : en effet, si la proportion moyenne mondiale est de 33%, celle de la Chine n’est que de 6,6% seulement. En 2013, la quantité d'investissements chinois à l’étranger a atteint plus de 6 600 milliards de Dollars US, à la 11e place mondiale, et ne représentant que 2,5% du total mondial, et seulement 10% du stock des investissements américains à l’étrangers et la moitié de ceux du Japon. Cela montre que le « capital chinois », à l’inverse du « Made in China », n’est pas encore devenu une véritable puissance majeure ayant un impact dans le paysage économique mondial, et aussi que le degré d'internationalisation des entreprises chinoises est encore faible.

Les sources de profit des capitaux chinois proviennent à 90% de la Chine elle-même et non du monde

L'expérience internationale montre que s’agissant de l'influence de l'économie d'un pays, la chose la plus importante est pas la quantité de produits qu’il exporte dans le monde, mais quelle quantité de capitaux il compte dans la production mondiale et, grâce à eux, quel est son impact sur les règles économiques et la structure des échanges mondiaux. Il faut noter que l'économie chinoise, qui a connu 30 ans de croissance rapide, connaît aujourd’hui un ralentissement et un mouvement de transformation. Dans une situation pareille, la promotion des capitaux chinois et la sortie des entreprises chinoises, la mise en place d’une structure industrielle à échelle mondiale, sont essentiels pour que la Chine, grand pays de commerce, devienne une grande puissance économique.
De ce point de vue, le fait que la Chine soit devenue un exportateur net de capitaux est d’une bien plus grande portée qu’elle soit devenue une puissance commerciale d’envergure mondiale.



Par Ma Guangyuan, économiste
Source: le Quotidien du Peuple en ligne
31.10.2014